READER’S DIGEST – MARS 2019

Commande en ligneRéduction de 60 % sur ventebradée.com, excitation devant ces prix tellement avantageux,  on commande portée par une sorte d’euphorie numérique, on se sent tellement moderne. Certains produits sont déjà épuisés. Vite, il faut commander avant que d’autres internautes ne s’en emparent. Une housse de rangement sous vide, une boite à lunch , un produit de nettoyage pour fer à repasser, une étagère à chaussures en kit…Comment a-t-on pu vivre jusqu’ici sans ces trouvailles indispensables qui vont rendre notre vie tellement plus douce ? Il y a un petit supplément si l’on veut être livré rapidement mais on a tellement besoin de ces produits. On a économisé 92 euros en ayant dépensé 78 euros. On se congratule intérieurement sur notre sens des affaires. Puis arrive le moment de la livraison. Un homme agressif et essoufflé nous appelle  quand on est en plein boulot. Il est agacé et nous menace: il est devant notre porte, il n’y a personne, il va repartir dans les trois minutes.  Le soir, on reçoit un sms qui nous annonce qu’en raison de notre absence le colis sera déposé dans notre bureau de poste. Trente minutes de queue pour s’entendre répondre « Ah non, il n’est pas encore arrivé, il est en cours d’acheminement » .  Une semaine plus tard, on récupère enfin le fameux colis, une caisse assez lourde que l’on transporte nous-même du bureau de poste à chez nous, une sorte d’auto-livraison. On le déballe sans fébrilité, l’excitation est passée, on ne se souvient plus trop de ce que l’on a commandé, l’étagère à chaussures s’effondre quand on essaie  de l’assembler.  On pourrait  la retourner à l’expéditeur et se faire rembourser mais la simple perspective  de retourner à la poste nous fait renoncer. Ca coûte parfois cher de faire des économies.

 

 

X