JDD DU 9 DÉCEMBRE 2018

JDD Un gilet sur un plateau– Bon, il nous faut deux ou trois Gilets jaunes pour notre débat avec les politiques, on a qui sous la main?
– Barnaba, celui qui a des cheveux gris et qui s’exprime avec fluidité.
– Ouais mais non, on l’a trop vu. En plus, il paraît qu’il est fonctionnaire territorial dans l’Indre mais qu’il n’est affecté à aucun poste depuis dix ans, c’est bizarre quand même.
– Justement, ça lui laisse le temps de donner des interviews.
– Et Jacline Mouraud, l’automobiliste bretonne qui a poussé un coup de gueule sur Facebook?
– Je l’ai appelée, je suis tombée sur son assistante. Elle n’est pas dispo, elle a déjà deux interviews radio, trois télés et peut-être un rendez-vous à l’Élysée. Et puis surtout, les Gilets jaunes l’ont écartée depuis qu’elle est devenue modérée.

– Sinon il y a Eric Drouet, c’est quand même lui qui est à l’origine du mouvement…
– Non, non, le mec veut marcher sur l’Élysée et il fait l’objet d’une enquête pour « provocation à la commission d’un crime ou d’un délit » et « organisation d’une manifestation illicite ».
– Depuis, il a retiré ses propos. Samedi il a seulement appelé à bloquer le périphérique, avec la douceur qui le caractérise : un lieu « où il n’y a rien à casser, rien à détruire, mais où nous pourrons hurler notre rage ».
– Et l’aide-soignante rousse, Ingrid Levavasseur, on pourrait l’inviter? Elle, elle au moins, est calme mais déterminée.
– Elle ne souhaite plus donner d’interviews pour l’instant, mais elle a déclaré qu’elle veut bien rencontrer Macron pour juger par elle-même s’il est vraiment arrogant ou pas.
– Sinon il y a Priscillia Ludosky, l’une des huit porte-parole des Gilets jaunes nommés en novembre, pourquoi on ne la voit plus nulle part?
– Personne ne sait où elle est passée, elle ne répond plus au téléphone, elle s’exprime uniquement sur Facebook.
– Donc, pour résumer, on a les Gilets jaunes libres, les Gilets jaunes modérés, les Gilets jaunes radicaux, les Gilets jaunes radicalisés, les Gilets jaunes des Champs-Élysées, les Gilets jaunes des ronds-points, les casseurs déguisés en Gilets jaunes, les Gilets jaunes qui deviennent des casseurs, les Gilets jaunes pacifistes qui manifestent sans casser, les Gilets jaunes qui veulent négocier avec le gouvernement seulement s’ils sont filmés, les Gilets jaunes qui acceptent de négocier uniquement s’ils ne sont pas filmés…

Dialogue entre la France profonde et les élites parisiennes

– Bon, on va inviter qui, alors? Ça serait bien quand même qu’on trouve un Gilet jaune susceptible de développer une pensée un peu plus cohérente que « Y en a marre! Yaka! Fokon! »
– Ne sois pas méprisant! Avoue que c’est inédit et passionnant, ce dialogue entre la France profonde et les élites parisiennes, entre ceux qui ne savaient pas qu’ils pouvaient se faire entendre et ceux qui se sont aperçus qu’ils devaient faire plus pour ceux qui n’ont rien.
– Le souci, c’est que dès qu’un représentant des Gilets jaunes émerge, sa légitimité est aussitôt contestée par les autres, et s’il y en a un qui accepte de dialoguer avec le gouvernement, il est aussitôt traité de collabo et de vendu. Peut-être que c’est ce que le gouvernement cherche, qu’ils se bouffent le nez entre eux.
– On invite qui sur notre plateau?
– Je me demande si on ne les a pas un peu trop vus, ces Gilets jaunes médiatisés. Il nous faudrait des nouvelles têtes. C’est la loi de l’info télé-réalité.

X