JDD du 7 Avril 2019

Prêt-à-penser pour les européennes, collection 2019La mode de l’Europe bashing

– Nous défendons une autre Europe plus humaine, plus solidaire, plus juste.
– Je crois à l’Europe mais ça ne veut pas dire qu’elle est parfaite.
– Nous voulons, nous pouvons et nous allons changer l’Europe de l’intérieur.
– Il faut sortir de cette Europe technocratique qui nous emprisonne avec ses règlements tatillons.
– L’Europe sera écologique ou ne sera pas.
– Il y a un souci avec la gouvernance européenne, je le reconnais.
– Plus l’Europe sera puissante, plus la France sera forte.

Les constats tendance

– Il faut lutter contre les lobbies de l’industrie agroalimentaire.
– C’est malheureusement la finance spéculative qui dirige le monde.
– Nous devons mettre fin à ce flux migratoire ininterrompu alors que tant de Français souffrent au quotidien.
– L’urgence climatique est là.
– Tout le monde souhaite taxer les Gafa mais personne n’y parvient.
– Il y a une injustice fiscale que les Français ressentent profondément.
– Des abeilles meurent tous les jours.
– Les fake news gangrènent notre démocratie.
– Les hôpitaux de proximité disparaissent dans l’indifférence générale.
– Nous refusons de nous laisser gagner par ce populisme ambiant.
– Il faut réconcilier écologie et économie.

Anti-glyphosate trendy

– Pourquoi avez-vous voté contre l’interdiction du glyphosate?
– On ne peut pas sortir brutalement du glyphosate et vous le savez très bien.
– Nous avons effectivement voté pour la prolongation de l’autorisation car l’interdiction n’était pas possible.
– Vous reprenez mot à mot les arguments des lobbies de l’agroalimentaire.
– Il faut donner aux agriculteurs les moyens de faire une agriculture bio de qualité.

L’empathie so chic

– Vous savez, ça n’est pas ça que les Français me disent sur le terrain, vous savez ce que me disent les Français que je rencontre? Eh bien, je vais vous le dire.
– Ce malaise profond qui a été exprimé par les Gilets jaunes, il faut l’écouter.
– J’étais avant-hier en visite dans une exploitation agricole bio du sud-ouest de la France, vous savez ce que m’a demandé cet agriculteur qui s’est endetté pour protéger la planète?
– Vous trouvez normal que des millions de Français n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois?
– La France, ça n’est pas seulement Paris, Monsieur, ce sont aussi les territoires.

Le style cash

– Laissez-moi parler comme je vous ai laissé vous exprimer!
– Vous faites le jeu de l’extrême droite en chassant sur ses plates-bandes.
– Je n’ai pas bénéficié des cadeaux fiscaux que monsieur Macron a fait à ses riches amis.
– Vous êtes coupé des réalités du terrain, vous êtes hors sol et les Français le sentent.

Tellement d’incertitudes

– J’ai été convaincant? Spontané? Ah tant mieux! J’ai beaucoup répété pour avoir l’air spontané.
– Je passais bien à l’image? Ça allait la couleur de ma veste? Ma coiffure?
– Je n’ai pas trop transpiré? Qu’est-ce que j’ai eu chaud surtout quand on m’a demandé le prix de la baguette… Heureusement, j’avais révisé juste avant.
– Vous croyez que mes sondages vont enfin monter?
– Il reste combien de jours encore avant les élections européennes? ­Quarante-neuf? Ça va être long.

X