JDD DU 2 JUIN 2019

JDD 02.05.19Le soleil est revenu. Bien sûr, les problèmes des Français n’ont pas disparu mais, avec la chaleur, tout semble moins ardu. En ville, sur les pelouses des parcs, on se prélasse, enfin plus exactement, on s’entasse. Corps allongés, abandonnés à ce soleil tant espéré, sandwichs maison pour pique-niquer en regardant passer les runners rouges et essoufflés, au milieu des enfants qui ont délaissé pour quelques instants leurs écrans pour, enfin, jouer dehors en criant.

Le soleil est revenu. Pendant l’hiver, le Parisien quête une place pour se garer ;
Au printemps, il cherche une place en terrasse pour respirer à pleins poumons l’air pollué, l’air béat, lunettes de soleil sur le nez.
– Non, monsieur, désolé, c’est réservé. À l’intérieur, si vous voulez.
Le Parisien grimace :
– C’est que j’aurais voulu être en terrasse!
– Attendez au bar si vous voulez, j’ai une table qui va bientôt se libérer.
Salade fraîcheur, carpaccio de légumes oubliés, le Parisien ne se nourrit pas, il soigne sa santé. Manger bio et healthy, c’est sa nouvelle obsession, et qu’importent les 18 euros du poke bowl quinoa saumon. Une fois ces nutriments avalés, sur sa trottinette, cheveux au vent, sans casque, sur la chaussée, le Parisien roule n’importe comment. Qu’importe le danger, il a 45 ans. Mais il se sent tellement vivant.

Le soleil est revenu, fini la révolution, on fait et on refait le pont.
– Lundi 10, c’est l’Ascension?
– Mais non, c’est la Pentecôte, voyons. Et c’est un demi-pont. On travaille ou pas, dépendant de son patron.
En France, au mois de mai, pour faire aboutir un projet, il faut faire preuve de patience et de ténacité. Essayez donc de monter une réunion entre deux jours fériés : il y a ceux qui sont partis, ceux qui viennent de rentrer, ceux qui se sont, toute la semaine, absentés… Quand la date de la réunion est enfin fixée, on soupire : « Tout ça m’a épuisé, je prendrais bien quelques jours de RTT. »

Le soleil est revenu, les européennes dont on a tant parlé sont passées. Une semaine après, qu’est-ce qui a changé ?
Désastre électoral, la droite doit se renouveler, organiser des états généraux, a dit Laurent Wauquiez. Oui, mais pas comme ça, a répondu Gérard Larcher. Glucksmann est soulagé, Mélenchon est renfrogné… Yves Jadot sourit, Marine Le Pen est ravie, Macron s’en est, finalement, bien sorti.
Les Français ont d’autres préoccupations que de commenter ces élections :
– Et toi, tu fais quoi cet été?
– On verra, ça dépend du budget, je n’ai encore rien décidé.
Regarder Roland-Garros à la télé, le bac à réviser, les soldes qui vont arriver… Allez, c’est pas tout, il faut surveiller le barbecue. Vous reprendrez bien un peu de rosé?

X